Papier Machine numéro 8 a élu le mot Corne pour réducteur en chef. Du haut de ses cinq lettres, il a tranché dans l’étendue de ses possibles pour extraire de sa substantifique moelle ce numéro de 96 pages, imprimé à 600 exemplaires sur du papier recyclé et cousu au fil de lin.

Au sommaire de ce numéro huit, un précis de taxidermie à usage social, une enquete lexicale doublée d’une polémique patissière, un lapsus de caisse enregistreuse, un hommage anti-mythe,  un conte d’apothicaire, des canonisations éléctriques, des mensurations-hameçons, des brevets-gloutons, le retour de la lune dans nos campagnes, des dérives homonymiques, de la cochonnaille dystopique, un traité de pilosité générale, un requiem pour une attente, une épopée immobile, neuf carrés magiques et vingt-trois jeudis de novembre à 17h32.

Il a été mis en page par Mikail Koçak (Mermermer) et imprimé à Snel (Liège).

Avec les contributions de :

Benjamin Baret, Émilie Gomez & Florian Tixier, Adel Tincelin, Stéphanie Paulus, Bertrand Serra, Antoine-Toussaint Casanova, Maryline Desbiolles & Rochegaussen, Benjamin Leclercq, Grégory Voivenel & Denis Defarges, Lola Avril, Maïa Vandaele, Harold Mollet & Ségolène Thuillart, Dimitriois Mastoros, Lucie Combes, Raphaël Touron, Deniz Erbaş, Coline Sauvand, Valentine Bonomo, Elsa Brès, Clarisse Galey.